• Home
  • Blog
  • Actualités
  • Fracture numérique, automatisation de l’accueil téléphonique et déshumanisation des services publics

Fracture numérique, automatisation de l’accueil téléphonique et déshumanisation des services publics

12 juin 2022

Retrouvez également l'article "Battons-nous pour des services publics consulaires hors de nos capitales"

Fracture numérique, automatisation de l’accueil téléphonique et déshumanisation des services publics  étaient au cœur des discussions à la réunion d’Etterbeek le 3 juin. 

Dans notre programme, nous disons “Non au tout numérique”. Qu’est ce que cela veut dire? 

Nous considérons que les nouvelles technologies offrent, pour ceux qui y ont accès, une opportunité extraordinaire. On doit d’ailleurs à la gauche, la dématérialisation de la transmission des certificats de vie, la possibilité de s’inscrire en ligne au consulat, etc. Mais si elle se substitue aux service publics, c’est à dire à l’accueil présentiel, téléphonique, aux permanences consulaires hors des capitales… Elle se transforme en politique d’exclusion. Pour nous, le numérique doit compléter et non se substituer. C’est le sens du slogan “Non au tout numérique!” 

Ce tournant vers le “tout numérique”, nous l’avons dénoncé dès 2019, à travers la résolution “Fracture numérique, automatisation de l’accueil téléphonique et déshumanisation des services publics L’Assemblée des Français de l’étranger”, à l’Assemblée des Français de l’étranger. En effet, en scrutant le projet de budget 2020,au regard des plans de réduction de la masse salariale à l’étranger de 10% d’ici 2022 mis en place par le gouvernement macroniste, nous alertions sur la fracture numérique, sur la suppression de l’accueil téléphonique dans de nombreux postes consulaires et diplomatiques remplacée par la création d’une plateforme d’accueil consulaire centralisée, censée remplacer à terme  l’accueil téléphonique particulier des consulats. 

Où en sommes nous deux ans après? La crise de la Covid aura suspendu certains projets, ils reviennent au galop: le gouvernement s’apprête à mettre en oeuvre cette plateforme dans les prochains mois. Les députés sortants en ont même fait un argument de campagne! 

Dans l’opposition, gauche et droite confondue, à l’Assemblée des Français de l’étranger,  nous demandions le rétablissement des emplois supprimés en 2017-2018-2019 au Ministère de l’Europe et des affaires étrangères afin de rétablir l’accueil humain téléphonique et physique local au sein des consulats sans affecter le traitement des dossiers et des autres missions consulaires. Sans être écoutés. 

Nous n’avions plus un seul député de gauche des Français de l’étranger à l’Assemblée nationale ces dernières années, pour contrôler l’action du gouvernement.  Les députés sortants, en votant les budgets année après année, n’ont fait que valider la casse du rayonnement de la France à l’étranger. C’est à vous de changer la donner en allant voter pour les élus NUPES des Français de l’étranger du 10 au 15 juin par internet et le 19 juin aux bureaux de vote. 

 

© Tous les droits réservés

Législatives 2022